Skip to content →

Étiquette : self-hosting

Laverna, une application web de Notes

En cherchant une application pour auto-héberger mes notes et remplacer EverNote, j’ai été séduit par l’application Laverna.

Les fonctionnalités qui m’ont attirées sont les suivantes :

  • Gérer vos notes, même lorsque vous êtes déconnecté
  • Cryptage sécurisé côté client (AES)
  • Possibilité de synchroniser avec DropBox – ce que je ne ferais pas bien entendu 🙂
  • Boutons de contrôle WYSIWYG
  • Coloration syntaxique 
  • Raccourcis clavier

Pour une démonstration : https://laverna.cc/

Pour l’installation, il suffit de faire un git clone du repository dans un Virtual Host sécurisé : https://github.com/Laverna/laverna

Bref, une application web de plus auto-hébergée !

One Comment

Auto héberger son Google Reader, part4

Ca y est, Google Reader est mort !!! J’ai bien fait d’anticiper cette série d’articles sur comment auto héberger son Google Reader.

Dernier petit tip sur la gestion du démarrage du script d’update :

Créer le fichier /etc/init.d/ttrss :

#!/bin/sh -e
# ligne de commande du programme
DAEMON="/var/www/rss/update_daemon2.php"
# argument à utiliser par le programme
DAEMON_OPT=""  #argument à utiliser par le programme
DAEMONUSER="www-data" #utilisateur du programme
DAEMON_NAME="ttrss" #Nom du programme (doit être identique à l'exécutable)

PATH="/sbin:/bin:/usr/sbin:/usr/bin" #Ne pas toucher

test -x $DAEMON || exit 0

. /lib/lsb/init-functions

d_start () {
        log_daemon_msg "Starting system $DAEMON_NAME Daemon"
        start-stop-daemon --background --name $DAEMON_NAME -c www-data -Sbx $DAEMON -- $DAEMON_OPT
        log_end_msg $?
}

d_stop () {
        log_daemon_msg "Stopping system $DAEMON_NAME Daemon"
        start-stop-daemon --name $DAEMON_NAME --stop --retry 5 --quiet --name $DAEMON_NAME
        log_end_msg $?
}

case "$1" in

        start|stop)
                d_${1}
                ;;

        restart|reload|force-reload)
                        d_stop
                        d_start
                ;;

        force-stop)
               d_stop
                killall -q $DAEMON_NAME || true
                sleep 2
                killall -q -9 $DAEMON_NAME || true
                ;;

        status)
                status_of_proc "$DAEMON_NAME" "$DAEMON" "system-wide $DAEMON_NAME" && exit 0 || exit $?
                ;;
        *)
                echo "Usage: /etc/init.d/$DAEMON_NAME {start|stop|force-stop|restart|reload|force-reload|status}"
                exit 1
                ;;
esac
exit 0

Ensuite, il faut suffit de taper les commandes suivantes :

[root@server:~]$ sudo chmod +x /etc/init.d/ttrss
[root@server:~]$ sudo chmod 0755 /etc/init.d/ttrss
[root@server:~]$ sudo update-rc.d ttrss defaults
update-rc.d: warning: /etc/init.d/ttrss missing LSB information
update-rc.d: see <http://wiki.debian.org/LSBInitScripts>
 Adding system startup for /etc/init.d/ttrss ...
   /etc/rc0.d/K20ttrss -> ../init.d/ttrss
   /etc/rc1.d/K20ttrss -> ../init.d/ttrss
   /etc/rc6.d/K20ttrss -> ../init.d/ttrss
   /etc/rc2.d/S20ttrss -> ../init.d/ttrss
   /etc/rc3.d/S20ttrss -> ../init.d/ttrss
   /etc/rc4.d/S20ttrss -> ../init.d/ttrss
   /etc/rc5.d/S20ttrss -> ../init.d/ttrss
[root@server:~]$ sudo chkconfig --list | grep ttrss
ttrss                     0:off  1:off  2:on   3:on   4:on   5:on   6:off

Si le service n’est pas activé, il suffit de faire un :

[root@server:~]$ sudo chkconfig ttrss on

Amusez vous bien !

Next time : un article pour clean up la base des articles vieux de x mois, car après plusieurs mois d’utilisation, la base peut vite atteindre les 70 / 100 MB…

Comments closed

Auto héberger son RSS Reader, part 3

Maintenant que notre lecteur de flux tourne, deux solutions pour démarrer le démon d’update :

Démarrage :

[user@home:~]$ sudo start-stop-daemon -c www-data -Sbx /var/www/[YOUR_PATH]/rss/update_daemon2.php

Arrêt :

[user@home:~]$ killall php

Si vous avez un problème de démarrage (messages sur le GUI du type “update daemon is not running”), tapez en connaissance de cause :

[user@home:~]$ sudo chmod 777 -R /var/www/[YOUR_PATH]/rss/{cache,feed-icons,lock,lib/htmlpurifier/library/HTMLPurifier/DefinitionCache/Serializer}
[user@home:~]$ sudo chown www-data:www-data -R /var/www/[YOUR_PATH]/rss/{cache,feed-icons,lock,lib/htmlpurifier/library/HTMLPurifier/DefinitionCache/Serializer}

Sinon vous pourrez toujours démarrer avec la crontab, mais vous aurez un message comme quoi le démon ne tourne pas ! Par exemple pour lancer un update toutes les 30 minutes :

[user@home:~]$ sudo crontab -l -u www-data
SHELL=/bin/bash
PATH=/bin:/usr/bin
MAILTO=user
HOME=/
# For details see man 4 crontabs
# Example of job definition:
# .---------------- minute (0 - 59)
# |  .------------- hour (0 - 23)
# |  |  .---------- day of month (1 - 31)
# |  |  |  .------- month (1 - 12) OR jan,feb,mar,apr ...
# |  |  |  |  .---- day of week (0 - 6) (Sunday=0 or 7) OR sun,mon,tue,wed,thu,fri,sat
# |  |  |  |  |
# *  *  *  *  * user-name command to be executed
*/30 *  *  *  * cd /var/www/[YOUR_PATH]/rss && /usr/bin/php update.php -feeds >/dev/null 2>&1

Bon amusement, maintenant vous avez un Google Reader @ Home.

Après quelques semaines d’utilisation, je suis à 20MB de DB MySQL occupée pour l’instant (sur 2To de Disque !!!) !

Comments closed

Auto-héberger son Reader RSS Web

Marre, marre de la nouvelle politique de confidentialité Google.

Du coup, je me suis dit, pourquoi ne pas héberger un Google Reader like sur mon serveur dédié, vu que refusant un compte G+, je ne peux même plus partager à mes “amis GMail” des articles sans passer par le mail, ce qui n’est pas très fun (surtout quand avant G+ cela fonctionnait très bien.

Figurer vous, que comme souvent sur le net, une bonne recherche sur Google :p m’a donné mon bonheur, il s’agit de Tiny Tiny RSS, aka tt-rss. Bonus : l’appli dispose d’une API et des applis existent déjà officielles sur l’Android Market (avec un ptit bonus sécurité puisque l’appli supporte l’authentification basic HTTP en plus de l’identification à l’API)

Tiny Tiny RSS Reader - Version Web
Tiny Tiny RSS Reader – Version Web

 

Pour l’installer, rien de bien compliqué, il vous suffit de le télécharger ici (http://tt-rss.org/download/),

Suivre ces instructions (http://blog.rom1v.com/2011/06/tiny-tiny-rss-auto-hebergement-des-flux-rss/).

Installer une base MySQL pour le stockage des flux :

mysql> CREATE DATABASE flux;
Query OK, 1 row affected (0,00 sec

mysql> GRANT ALL PRIVILEGES ON flux.* TO rss@localhost IDENTIFIED BY 'rssreader';
Query OK, 0 rows affected (0.04 sec)

mysql> USE flux
Database changed

mysql> . ttrss_schema_mysql.sql

Copiez le fichier config.php initial dist et configurer le pour votre DB nouvellement créée.

L’application vous permet ensuite de configurer vos flux, d’importer vos ou votre Google Reader en OPML, en mode multi-utilisateurs ou non

Une fois installé et configuré à votre sauce, vous pouvez installer tt-rss sur votre Android ou y accéder depuis votre URL /mobile pour les iPhone.

Un bon moyen de sortir de l’emprise de Google assez simplement finalement.

Je galère encore un peu à cette heure à finaliser mon install (dodo), mais il n’y a plus qu’à comprendre le fonctionnement du poller en PHP et ça sera parfait.

Les pages du projet pour la doc, super cool à utiliser en Redmine :

http://tt-rss.org/redmine/

 

 

 

One Comment
fr_FRFR
en_USEN fr_FRFR